DOSSIERS WITTERT
Liens

Copyright
statistiques

Université de Liège (Belgique) - Collections artistiques - Florilège

Pierre-Joseph REDOUTE
(Saint-Hubert, 1759 - Paris, 1840)

Pierre-Joseph Redouté
Les Roses - Fleurs



Redouté, vu par Adolphe Varin

Exposition à la Galerie Wittert (ULg)

Pierre-Joseph Redouté (1759-1840), peintre de fleurs

27 mai - 16 juillet 2011
Lundi-vendredi, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h ; samedi de 10h à 13h.
Vernissage le jeudi 26 mai à 18h
Exposition fermée les 2, 3 et 13 juin

1759 : le 10 juillet, naissance de Pierre-Joseph Redouté à Saint-Hubert (Ardennes belges)
1782 : installation à Paris en 1782, où vit son frère aîné Antoine-Ferdinand Redouté
1784 : rencontre le Conseiller Charles-Louis L'Héritier de Brutelle, qui le lance dans l'illustration botanique
1786 : épouse Marie-Marthe Gobert
1787 : s'installe à Londres, où L'Héritier s'était exilé; il étudie les plantes du jardin de Kew
1788 : rentre à Paris en 1788, où L'Héritier l'introduit à la cour de Versailles. La reine Marie-Antoinette devient son mécène : Redouté reçoit le titre de "Dessinateuret peintre du Cabinet de la Reine"
1792 : nommé "Dessinateur de l'Académie des Sciences"
1798 : Joséphine de Beauharnais devient sa protectrice.
1804 : l'impératrice Joséphine fait de Redouté son peintre officiel
1809 : après le divorce de Napoléon et de Joséphine, Redouté devient le professeur de peinture de l'impératrice Marie-Louise
1824 : nommé "Maître de dessin au Museum d'Histoire Naturelle", où il donne des leçons suivies par la reine Hortense, la duchesse de Berry, Marie-Adélaïde d'Orléans, la reine Amélie et ses filles Marie-Christine et Louise-Marie (future épouse de Léopold Ier, roi des Belges)
1830 : nommé " Peintre de fleurs du Cabinet de la Reine ", Marie-Amélie
1835 : Chevalier de l'Ordre de Léopold en Belgique
1840 : le 19 juin, décès à Paris


Pierre-Joseph Redouté vit à Paris la majeure partie de son existence. Il traverse plusieurs régimes politiques : le règne de Louis XVI, la Révolution française, le Consulat, l'Empire, la Restauration, le règne de Louis-Philippe. Tous ces changements politiques provoquent de profondes transformations dans la société française, notamment la montée de la bourgeoisie. Du point de vue culturel, le "Siècle des Lumières" suscite en France, comme dans tout le monde occidental, une progression sensible dans le domaine de la pensée et de la recherche scientifique ; même l'époque troublée de la Révolution française ne viendra pas interrompre ce grand courant novateur. De nombreux savants, à cette époque, donnent une impulsion remarquable aux sciences et aux techniques, tels Lavoisier, Buffon, Lamarck, Cuvier et tant d'autres. C'est dans ce milieu que vit Pierre-Joseph Redouté qui met son art au service d'une science : la botanique.

La botanique prend son essor à partir du XVIe siècle avec un essai de classification des plantes. Le XVIIe siècle voit l'apparition de jardins botaniques et la constitution d'herbiers. Au XVIIIe siècle, avec notamment Linné et les Jussieu, on affine les critères de classification des plantes ; des passionnés de botanique s'aventurent au-delà des mers en quête d'espèces rares ou exotiques. Au XIXe siècle, apparaît la phylogenèse, c'est-à-dire la constitution en quelque sorte d'un "arbre généalogique des plantes". Redouté travaille avec de célèbres botanistes, comme Lamarck, De Candolle et bien d'autres.

L'oeuvre de Pierre-Joseph Redouté est considérable, soit qu'il ait prêté son concours à des publications d'oeuvres de botanique, soit qu'il ait pris personnellement l'initiative de publications. Au total, Redouté est associé à la publication d'une cinquantaine d'ouvrages.

Redouté a peu gravé personnellement. Tout à fait au courant des techniques de la gravure, il était forcé, par manque de temps, de confier la reproduction des ses dessins et aquarelles à une équipe de graveurs qui travaillaient sous sa surveillance.

Ouvrages illustrés de gravures de P.-J. Redouté

Charles-Louis L'Héritier de Brutelle, Sertum Anglicum, 1789-1792.
Jean-Baptiste Monnet de Lamarck, Recueil de planches de botanique de l'Encyclopédie, 1791-1823.
Jean-Louis-Auguste Loiseleur-Deslongchamps, Traité des arbres et des arbustes que l'on cultive en pleine terre en France, 1800-1819.
Etienne-Pierre Ventanat, Description des plantes nouvelles et peu connues cultivées dans le jardin deJacques-Martin Cels, 1800-1803.
Pierre-Joseph Redouté, Les Liliacées, 1802-1816, 80 livraisons.
Jean-Jacques Rousseau, La Botanique, 1805-1806.
Pierre-Etienne Ventanat, Jardin de la malmaison, 1803-1805.
Aimé Bonpland, Description des plantes rares cultivées à Malmaison et à Navarre, 1812-1817.
Pierre-Joseph Redouté, Les Roses, 3 volumes, Paris, Didot, 1817-1824.
Pierre-Joseph Redouté, Choix des plus belles fleurs, dédié à LL. AA. RR. les Princesses Louise et Marie d'Orléans, 1827-1833.
Pierre-Joseph Redouté, Choix de soixante roses, (3 livraisons sur une parution projetée en 15 livraisons).


Pierre-Joseph Redouté : bibliographie

Comte de BECDELIEVRE, Biographie liégeoise, Liège, 1837, tome II, p. 454-459.
Redouté, dans Ulrich THIEME et Felix BECKER, Allgemeines Lexikon der bildenden Kùnstler von der Antike bis zur Gegenwart, t. XXVIII, Leipzig, 1934, p. 77.
E. BENEZIT, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Paris, Librairie Gründ, 1976, tome VIII, p. 647.
P.& V. BERKO, Dictionnaire des peintres belges nés entre 1750 & 1875, Bruxelles, Laconti, 1981, p. 548.
Pierre-Joseph Redouté, le Raphaël , catalogue d'exposition, CACEF et Centre Culturel de la Communauté française de Belgique à Paris, (1982).
Trésors d'art de la Collection Wittert (XVe-XIXe siècle) Université de Liège, catalogue d'exposition, Liège, Musée Saint-Georges, 1983, p. 37.
Bernard WODON, REDOUTE Pierre-Joseph, dans Le Dictionnaire des Peintres belges du XIVe siècle à nos jours depuis les premiers maîtres des anciens Pays-bas méridionaux et de la Principauté de Liège jusqu'aux artistes contemporains, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1995, p. 844. (le Dictionnaire des Peintres belges sur internet : site de l'IRPA : Balat)
A.-M. BOGAERT-DAMIN et J. PIRON, Images du jardin du XVIe au XXe siècle, Namur, 1996.
A. LAWALREE, Pierre-Joseph Redouté, la famille, l'oeuvre, Bruxelles, Editions du Crédit Communal, 1996.
L'impératrice Joséphine et les sciences naturelles, catalogue d'exposition, Paris, Réunion des Musées Nationaux, 1997, pp. 73-81.
Carmelia OPSOMER-HALLEUX, Pierre-Joseph REDOUTE, dans Livres d'images - Images du livre. L'illustration du livre de 1501 à 1831 dans les Collections de l'Université de Liège, Bruxelles, Crédit Communal - Groupe Dexia, 1998, p. 65.
P.-A. HINZ, The Roses. Pierre-Joseph Redouté, Köln, Editions Taschen, 1999.
C. SALVI, Pierre-Joseph Redouté, le Prince des Fleurs, Tournai, La Renaissance du Livre, 1999.
Alexia CREUSEN, De l'estampe à la sérigraphie. L'image imprimée en Wallonie des origines à nos jours, Bruxelles, Crédit Communal / La Renaissance du Livre, 2000, p. 207-242.

Pierre-Joseph Redouté : sur Internet

Pierre-Joseph Redouté on the Internet (USA, Artcyclopedia)
oeuvres de Redouté : Agence photographique de la Réunion des Musées Nationaux (France)


Notices rédigées sur base de :

Natalie TOUSSAINT (ULg, cours d'histoire de la gravure, 1ière licence en Histoire de l'art et archéologie, année académique 1999-2000)

Université de Liège - Service des Collections artistiques - E-mail : wittert@ulg.ac.be

Page créée le 22 octobre 1999 - modifiée le 20 mai 2011


Chaque mois, un site à découvrir