DOSSIERS WITTERT
Liens

Copyright

Université de Liège (Belgique) - Collections artistiques - Florilège

Marcantonio RAIMONDI (Bologne, vers 1480 - 1534)

Marcantonio Raimondi


1480 environ : naissance de Marcantonio Raimondi à Bologne.
1508-1510 : après avoir reçu, dans sa ville natale, une formation dans l’atelier de Francesco Raibolini, dit Francia (c. 1450-1517), Raimondi se rend à Venise où il travaille comme graveur et copie des œuvres de Dürer, qu’il vend comme originaux. Le graveur allemand lui intente un procès qui le condamne à ôter de ses copies le monogramme de Dürer.
1510 : voyage à Rome où Raimondi rencontre Raphaël qui l’engage comme copiste attitré.
1524 : Marcantonio est emprisonné par le Pape Clément VII pour avoir fait des gravures érotiques.
1527 : pendant le sac de Rome, il est ruiné par les Espagnols et s’enfuit.
1534 : décès de Marcantonio Raimondi à Bologne.


Marcantonio Raimondi a gravé d’après des œuvres de (liste partielle) :

BANDINELLI Baccio (1493-1560)
DE LEYDE Lucas (c. 1494-1533)
DÜRER Albrecht (1471-1528)
FLORIS Frans (c. 1519-1570)
PIPPI Giulio, dit Giulio Romano ou Jules Romain (1499-1546)
RAIBOLINI Francesco, dit Francia (c. 1450-1517)
SANZIO Raffaello (1483-1520)


Le Jugement de Pâris, par Marcantonio Raimondi



Burin
29,8 x 43,5 cm
s.d.
Inventaire n° 1739


Le Massacre des Innocents, par Marcantonio Raimondi, d'après Raphaël



Burin
27,4 x 42,5 cm
1511
Inventaire n° 1800


Le Massacre des Innocents, par Marcantonio Raimondi, d'après Raphaël



Eau-forte
28,3 x 42,5 cm
s.d.
Inventaire n° 1799

Cette gravure représente le massacre des innocents, épisode du Nouveau Testament. Raimondi l’a réalisée à la demande de Raphaël et à partir d’un de ses dessins. Les personnages sont fidèlement reproduits tandis que le paysage est créé par Raimondi.

Les mères sont vêtues de drapés antiques tandis que les hommes armés portent seulement quelques tissus laissant apparente leur musculature athlétique. Tous les acteurs de ce drame sont empreints d’une grande expressivité.

Les personnages de la scène sont à l’avant-plan et occupent toute la largeur de la composition. Malgré un nombre important de personnages, la composition est très claire et très construite. La scène se déroule sur une terrasse dallée. Un parapet sépare cet espace d’un paysage urbain composé d’un grand pont et de maisons.

Le bon rendu du volume est créé par de petits traits entrecroisés suivant la forme du muscle et du drapé, ainsi que par de larges zones gardées vierges. La reproduction est très fidèle. Le schématisme et la diminution d’expressivité, en comparaison avec les œuvres de Raphaël, peuvent surtout être attribués aux contraintes de la technique du burin.

Le succès de cette reproduction fut rapidement très important. Cela explique l’existence de nombreuses versions de cette œuvre qui a été recopiée à maintes reprises. Deux versions sont de la main de Raimondi. Les autres sont plus tardives. On peut observer, sur la première version de Raimondi, un sapin dans le coin droit. Les collections artistiques possèdent deux exemplaires différents par quelques détails, mais présentant toutes deux ce sapin. Cela implique qu’au moins une des deux gravures est une copie d’après Raimondi. L’attribution de l’une ou l’autre à Raimondi par la comparaison avec des œuvres conservées dans d’autres collections est difficile puisque des exemplaires considérés comme étant de la main de Raimondi présentent des différences entre eux (taille, référence à Raphaël, monogramme de Raimondi, détails tels que nuages, ombres …). On peut donc soulever l’existence d’une difficulté d’attribution et de différenciation des œuvres de Raimondi et de ses copistes.

Amandine LEUSCH, 1ère licence en histoire de l’art et archéologie, syllabus, cours d’histoire de la gravure, Université de Liège, année académique 2005-2006



Les offres d'amour, ou l'amour vénal, par Marcantonio Raimondi, d'après Albrecht Dürer



Burin
15,3 x 14 cm
s.d.
Legs Wittert (1903)
Inventaire n° 8483

Les Collections artistiques de l'Université de Liège conservent une copie de la gravure de Dürer (inv. 8317).


Marcantonio Raimondi : bibliographie

POIRIER, Pierre, Esthétique de la gravure italienne, Bruxelles, 1964, p. 31-46.
SHOEMAKER, Innis, BROUN, Elisabeth, The Engravings of Marcantonio Raimondi, Spencer Museum of Art, Kansas, 1981.
Reflets d’Italie, catalogue d’exposition, Liège, Collections artistiques de l’Université, 2006, notice 31.


Université de Liège - Service des Collections artistiques - E-mail : wittert@ulg.ac.be

Page créée le 22 octobre 2007 - modifiée le 22 octobre 2007


Chaque mois, un site à découvrir