DOSSIERS WITTERT
Liens

Copyright
statistiques

Université de Liège (Belgique) - Collections artistiques - Florilège

François PANNEMAKER (Bruxelles, 1822 - Paris, 1900)
et Stéphane PANNEMAKER (Bruxelles, 1847 - Paris, 1930)

Adolphe-François Pannemaker
Sujets historiques - Vues d'Espagne


1822 : le 30 juillet, naissance à Bruxelles d'Adolphe-François Pannemaker, fils d'un cocher
1836 : entre à l'Ecole royale de Gravure de Bruxelles
1837 - 1840 : elève de Henry Brown (1816-1870) en gravure sur bois à l'Ecole royale de Bruxelles
1840 - 1842 : elève de William Brown (1814 -1877) en gravure sur bois à l'Ecole royale de Bruxelles
1840 - 1845 : illustrations pour l'Histoire Populaire de Belgique
1843 : séjour à Paris, où il complète sa formation
1844 : à Paris, épouse une Française, Athalie Dawant, 21 ans, fille d'un compositeur d'imprimerie
1845 : retour à Bruxelles
1847 : le 27 février, naissance à Bruxelles de Stéphane Pannemaker, fils de Adolphe-François Pannemaker
1855 : la famille Pannemaker s'installe à Paris pour de bon
1859 - 1874 : François Pannemaker est professeur de gravure sur bois à l''École impériale de Dessin, devenue École nationale des Arts Décoratifs après 1870
1861 : Stéphane Pannemaker commence à graver, sous la direction de son père.
1880 : le 5 mars, décès d'Athalie, épouse de François Pannemaker
1880 environ : Stéphane Pannemaker enseigne la gravure sur bois à l'école nationale des Beaux-Arts de Paris
1883 : Stéphane Pannemaker est membre de la Société des Artistes français
1889 : François Pannemaker obtient un Grand Prix à l'Exposition universelle
1900 : le 9 février, décès de François Pannemaker à Paris
1930 : décès de Stéphane Pannemaker à Paris.



François Pannemaker, dans sa période bruxelloise, a gravé d'après presque tous les illustrateurs belges de son époque, y compris
Paul Lauters, Charles Baugniet, J.-B. Madou. Il n'avait encore que 17 ans et seulement trois ans d'apprentissage lorsque parut Mes Prisons de Silvio Pellico, illustré par Joseph Coomans, où il signait deux gravures. À Paris, il a été l'un des principaux interprètes de Gustave Doré, mais il faut noter qu'il a aussi été le graveur favori de Théophile Schuler dans les romans illustrés d'Erckmann-Chatrian. Il a gravé d'après de nombreux autres illustrateurs, pour une infinité d'ouvrages, notamment les fameux Voyages Extraordinaires de Jules Verne chez Hetzel, souvent aidé par les Belges A. Doms et Ad. Ligny, et par son fils Stéphane. La réputation de Pannemaker était immense, et il était connu et apprécié jusqu'en Russie. Il a formé de très nombreux élèves, Français et étrangers (les Russes Seriakoff et Vassili Mathé, entre autres).

Remi Blachon

Les Pannemaker ont gravé d'après

Guillaume van der Hecht (1817-1891)
Henri Hendrickx (1817-1894)
Gustave Doré


Livres illustrés de gravures auxquels ont collaboré Adolphe-François et Stéphane Pannemaker

1861 : Edmond ABOUT, Le Roi des Montagnes, illustrations de G. Doré, Paris, Hachette.
1861 : BOURASSE, Les plus belles églises du Monde, illustrations de Karl Girardet, Tours, Mame.
1861 : Dante ALIGHIERI, L'Enfer, illustrations de Gustave Doré, Paris, Hachette.
1862 : Henry BERTHOUD, Contes du Docteur Sam, illustrations de Staal, Piazzetta, et autres, Paris, Garnier.
1865 : Hippolyte DURAND, Le Rhin allemand et l'Allemagne du Nord, illustrations de Karl Girardet, Tours, Mame.
1868 : Jules VERNE, Les Enfants du Capitaine Grant, illustrations de Riou, Paris, Hetzel.
1871 : Jules SANDEAU, La Roche aux mouettes, illustrations de Bayard et Férat, Paris, Hetzel.
1872 : Victor HUGO, Les Châtiments, illustrations de Th. Schuler, Paris, Hetzel.
1872 : Jules VERNE, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, illustrations de Férat, Paris, Hetzel.
1873 : Charles NODIER, Contes, illustrations de Staal, Paris, Garnier.
1877 : MICHAUD, Histoire des Croisades, illustrations de Gustave Doré.

François et Stéphane Pannemaker : bibliographie

Pierre GUSMAN, La Gravure sur bois en France au XIXe siècle, Paris, Editions Albert Morancé, 1929, p. 168.
THIEME-BECKER, Allgemeines Lexikon der Bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart, Lepizig, 1932.
E. BENEZIT, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Paris, Librairie Gründ, 1976, tome VIII, p. 107.
P.& V. BERKO, Dictionnaire des peintres belges nés entre 1750 & 1875, Bruxelles, Laconti, 1981, p. 512.
Marcus OSTERWALDER, Dictionnaire des Illustrateurs. 1800-1914 (Illustrateurs, caricaturistes et affichistes), Paris, Hubschmid & Bouret, 1983, p. 795.
Brigitte DE CLERCQ, PANNEMAKER Stéphane, dans Le Dictionnaire des Peintres belges du XIVe siècle à nos jours depuis les premiers maîtres des anciens Pays-bas méridionaux et de la Principauté de Liège jusqu'aux artistes contemporains, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1995, p. 789.
Remi BLACHON, La Gravure sur bois au 19e siècle - L'Äge du bois debout, Paris, 2001

François et Stéphane Pannemaker sur Internet

François Pannemaker : Billet de vingt francs belges (1869) -
http://www.muntslag.be/


Université de Liège - Service des Collections artistiques - E-mail : wittert@ulg.ac.be

Page créée le 18 août 2000 - modifiée le 27 mai 2004


Chaque mois, un site à découvrir