DOSSIERS WITTERT
Liens

Copyright
statistiques

Université de Liège (Belgique) - Collections artistiques - Florilège

Michel NATALIS (Liège, 1610 - 1668)

Michel Natalis
Portraits - Figures de saints et de saintes - Sujets religieux - Frontispices - Allégories
Gallerie Justinienne vol. I - Galerie Justinienne vol.II


1610 : le 10 octobre, naissance à Liège de Michel Natalis. Son père, Jérôme Noël (Natalis, en latin) était graveur de coins à la Monnaie de Liège, de 1614 à 1633, sous le règne du prince-évêque Ferdinand de Bavière.
1633 : part pour Rome, où il fait la connaissance de Joachim Sandrart. Introduit par Sandrart chez le prince Justiniani, Natalis grave les statues de la Galleria Giustiniana. La publication des planches de la Galleria Giustiniana est dirigée par Sandrart, qui confie l'exécution des planches à différents graveurs, dont Pieter de Bailliu, Claude Mellan, Corneille Bloemaert et Théodore Matham.
1639 : rentre à Liège; il épouse Marie Facoumont.
1640-1642 : travaille à Anvers, où il grave d'après les dessins d'Abraham van Diepenbeeck (1596/1599 - 1675) et est en relation avec l'éditeur Martin van den Enden.
1647 : travaille à Paris; Sébastien Bourdon lui confie la gravure de sa Sainte Famille.
1648 : retour à Liège, il est nommé graveur officiel du prince-évêque de Liège Maximilien-Henri de Bavière.
1653 : réalisation du Buste de saint Lambert; il reçoit le titre de graveur de son Altesse Electorale, le prince-évêque de Liège Maximilien-Henri de Bavière (1650 - 1688).
1658 : grave à Francfort le portrait de l'empereur Léopold Ier, à l'occasion de son couronnement.
1661 : séjour à Paris, où il rejoint son compatriote Jean Valdor. Il grave notamment des tableaux de Poussin.
1668 : Louis XIV lui fait offrir une pension et un logement au Louvre, avec le titre de premier graveur. Natalis Meurt avant de quitter Liège pour Paris, le 3 septembre 1668.


Michel Natalis a gravé d'après

BOURDON Sébastien (1616-1671)
CARRACCI Annibale (1560-1609)
DIEPENBEECK Abraham Jansz van (1596-1675)
DOUFFET Gérard (1594-1660)
DUBORDIEU Pieter (1609-p.1678)
DYCK Anthonie van (1599-1641)
FLEMAL Bertholet (1614-1675)
LANFRANCO Giovanni (1582-1647)
PAPE Josse de (act.1629-1646)
POUSSIN Nicolas (1594-1665)
QUELLINUS Erasmus II (1607-1678)
Raffaello Sanzio (1483-1520)
ROMANELLI Giovanni-Francesco (1610-1662)
RUBENS Peter Paul (1577-1640)
RUGGIERI Giovanni Battista (1606-1640)
SACCHI Andréa (1599-1661)
SANDRART Joachim von (1606-1688)
SPIERINCKS Karel Philips (1609-1639)
Tiziano Vecellio, le Titien (c.1488-1576)


Les planches de Michel Natalis ont été éditées par (liste partielle) :

à Anvers

Abraham DIEPENBEECK
Cornelis GALLE
Martin VANDEN ENDE

à Liège

Matthieu HOVIUS
Jean TOURNAY

à Paris

Pierre MARIETTE

Elèves de Michel Natalis (liste partielle) :

AMLING Karl Gustave (1650-1703)

La Principauté de Liège au XVIIe siècle

Au XVIIe siècle, la principauté de Liège est constamment en quête d'une improbable neutralité. Située au carrefour des grandes puissances européennes, l'Espagne, maîtresse des Pays-Bas catholiques (la future Belgique), la Hollande, la France et les Habsbourg d'Autriche, Liège lutte pour maintenir son indépendance.

De 1580 à 1763, cinq princes de la maison de Bavière occupent, d'oncle à neveu, le siège épiscopal de Liège. Le prince-évêque Ernest de Bavière (1581 - 1612), poussé par les chanoines liégeois et les jésuites romains, partisans de la contre réforme, mène une vie de grand seigneur.

La contre réforme offre de multiples emplois aux artistes et artisans. Une centaine d'églises sont érigées en moins d'un siècle dans la principauté. Chacune est un chantier ouvert aux sculpteurs, aux stucateurs, aux peintres, aux ébénistes qui sont chargés d'en faire le décor.

Dans ce climat d'émulation artistique, de nombreux artisans descendent en Italie tels que Jean Delcour et Gérard de Lairesse. Paris, à son tour, attire les artistes et plus particulièrement les sculpteurs et graveurs liégeois, tel Jean Varin sculptant le buste du Cardinal de Richelieu.

Michel Natalis : bibliographie

J.S. RENIER, Catalogue de l'oeuvre de Michel Natalis. Graveur liégeois, Liège, Vaillant-Carmanne, 1871.
Baron de CHESTRET de HANEFFE, Michel Natalis, dans Biographie Nationale, t. XV, Bruxelles, 1899; col. 481-486.
Alfred MICHA, Les Graveurs liégeois, Liège, Bénard, 1908, p. 65-71.
THIEME-BECKER, Allgemeines Lexikon der Bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart, Lepizig, 1931.
F.W.H. HOLLSTEIN, German Engravings, Etchings and Woodcuts, 1450-1700, tome XIV, Amsterdam, Menno Hertzberger, 1957, p. 128-131.
Pierre COLMAN, La gravure de Michel Natalis d'après le buste de saint Lambert, dans Bulletin de la Société royale "Le Vieux-Liège", n° 150, 1965, p. 485-492.
Le siècle de Louis XIV au Pays de Liège, catalogue d'exposition, Liège, Musée de l'Art wallon, 1975, p. 111-112.
E. BENEZIT, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Paris, Librairie Gründ, 1976, tome VII, p. 658.
Trésors d'art de la Collection Wittert (XVe-XIXe siècle) Université de Liège, catalogue d'exposition, Liège, Musée Saint-Georges, 1983, p. 34.
Laurence JOTTARD, Les graveurs, dans STIENNON Jacques, DUCHESNE Jean-Patrick, RANDAXHE Yves, De Roger de le Pasture à Paul Delvaux. Cinq siècles de peinture en Wallonie, Bruxelles, Lefebvre & Gillet, 1988, p. 125-134.
E. GASPAR, Michel Natalis, graveur européen, 1988.
G. DE LANNOY, Les portraits de Michel Natalis, graveur liégeois du XVIIe siècle, mémoire de licence en histoire de l’art et archéologie, Université Catholique de Louvain, 1993.
Alexia CREUSEN, De l'estampe à la sérigraphie. L'image imprimée en Wallonie des origines à nos jours, Bruxelles, Crédit Communal / La Renaissance du Livre, 2000, p. 207-242.
Reflets d’Italie, catalogue d’exposition, Liège, Collections artistiques de l’Université, 2006, notice 28.


Notices rédigées sur base de :

Sylvie NEVEN, 1ère licence en histoire de l'art et archéologie, syllabus, cours d'histoire de la gravure, Université de Liège, année académique 1999-2000
Thibault MOERS, 1ère licence en histoire de l'art et archéologie, syllabus, cours d'histoire de la gravure, Université de Liège, année académique 1999-2000
Caroline HERMANN, 1ère licence en histoire de l’art et archéologie, syllabus, cours d’histoire de la gravure, Université de Liège, année académique 2005-2006



Université de Liège - Service des Collections artistiques - E-mail : wittert@ulg.ac.be

Page créée le 4 octobre 1999 - modifiée le 9 septembre 2007


Chaque mois, un site à découvrir