DOSSIERS WITTERT
Liens

Copyright
statistiques

Université de Liège (Belgique) - Collections artistiques - Florilège

Barthel BEHAM (Nuremberg, 1502 - Italie, 1540)

Hans Sebald Beham - Barthel Beham
Histoire - Mythologie - Ancien Testament - Sujets contemporains


Sujets de l'Ancien Testament gravés par Barthel Beham
Judith (1523)
Judith

Judith (1523), par Barthel Beham



Burin
6 x 4,1 cm
daté 1523
Legs Wittert (1903)
Inventaire n° 7783

L'œuvre nous présente Judith presque nue dont seules ses jambes sont couvertes d'un drap. Elle se tient assise sur une large pierre carrée au centre de la composition. De sa main droite, elle tient une épée tandis que de sa main gauche, elle poigne dans la chevelure d'Holopherne pour retenir sa tête. Le visage de Judith est tourné de trois quarts vers la gauche et ses yeux se posent sur la tête d'Holopherne. A l'arrière de la composition on remarque un paysage composé d'une maison et de quelques arbres. La date se trouve inscrite en haut à droite sur un écriteau.

L'histoire fait de Judith une des héroïnes du peuple hébreu car elle l'a sauvé de la domination en tranchant la tête d'Holopherne. Malgré la violence de l'acte que Judith vient de commettre, elle nous est présentée avec un visage serein et presque angélique.

Cette gravure intervient tôt dans la carrière de Barthel puisqu'il n'est alors âgé que de vingt et un ans. On constate déjà son habileté à graver d'un burin léger et souple les formes de sa figure. Sa composition n'est pas surchargée puisqu'au contraire il insiste sur les éléments principaux à la compréhension du thème. Le paysage à l'arrière plan est purement décoratif mais n'envahit pas la composition et ne la dénature pas.

Ce n'est pas la seule représentation de Judith et Holopherne que Barthel ait réalisé. Une autre plus tardive datée de 1525 nous la présente de nouveau au premier plan mais cette fois dans une toute autre attitude. Elle est assise sur le corps de sa victime et présente son buste à mi-corps et ses jambes de trois quarts. De nouveau, elle tient une épée de sa main droite et de l'autre la tête d'Holopherne sans vie. Par la pose prise par Judith, on retrouve ce côté érotique évoqué plus haut. Ici, l'artiste nous montre une Judith triomphant. Sur cette représentation, Barthel a plus insisté sur le caractère féroce et volontaire de Judith.

Judith, par Barthel Beham



Burin
9 x 7,1 cm
Legs Wittert (1903)
Inventaire n° 7784

Dans une autre version, datant des environs de 1525-1527, Barthel Beham présente Judith debout en buste, complètement vêtue et imposante. Elle détourne la tête de sa victime comme pour évoquer le dégoût et une certaine horreur face au geste commis.

Florence Closon
Cours d'histoire de la gravure - Le nu dans l'estampe
Deuxième licence en histoire de l'art et archéologie - Université de Liège
janvier 2004


menu

Université de Liège - Service des Collections artistiques - E-mail : wittert@ulg.ac.be

Page créée le 7 juin 2000 - modifiée le 23 mai 2007


Chaque mois, un site à découvrir