DOSSIERS WITTERT
Liens

Copyright

Université de Liège - Belgique
Service des Collections artistiques
Galerie Wittert

PRINCIPALES DONATIONS - LISTE DES DONATEURS - ACQUISITIONS et DONATIONS RECENTES

DONATEURS

Adrien WITTERT - DRANER - Charles FIRKET - Gustave RUHL-HAUZEUR - André de RASSENFOSSE - Fernand PISART - Idel IANCHELEVICI



Gustave Ruhl-Hauzeur : maquette de Liège vers 1730
Photo : CICB - Université de Liège

La donation Ruhl-Hauzeur

Né à Verviers en 1856, Gustave RuhI est liégeois d'adoption : originaire d'une famille rhénane (son grand-père Christof-Rhaban Ruhl possédait a Cologne une remarquable collection de tableaux et d'antiquités, Gustave RuhI fait ses études de droit à l'Université de Liège.

Il ouvre un cabinet d'avocat dans la cité mosane dès 1881. Le droit est son métier, l'archéologie et l'histoire seront ses passions. Membre associé de l'institut archéologique liégeois à partir de 1879, il devient membre effectif en 1898 et préside la société en 1910-1911. En 1897, il figure parmi les fondateurs de la Société verviétoise d'Archéologie et d'Histoire.

Il se lance très tôt dans la construction de maquettes qui restituent des monuments, voire des sites entiers, dans leur état passé la plus impressionnante de ses réalisations reste sans doute la reconstitution de Liège au début du XVIII siècle. Entamée vers 1900,
la maquette de La Cité de Liège vers 1730 est exposée une première fois à l'occasion de l'Exposition universelle de Liège en 1905. Gustave RuhI termine son travail en étendant sa reconstitution aux quartiers extérieurs à l'île proprement dite, La maquette est offerte en 1910 à l'Université de Liège et installée dans la Salle Wittert de la Bibliothèque générale.

Entre 1896 et 1898, Gustave Ruhi, qui avait épousé Anna Hauzeur de Pepinster, fait construire un hôtel de maître au n°7 du boulevard d'Avroy. Avec sa propriété Bella Riva de Basse-Hermalle, ce sera sa résidence jusqu'à son décès en 1929, à l'âge de 83 ans. En 1930, son épouse Anna RuhI-Hauzeur lègue à l'Etat belge, au profit de l'Université de Liège, l'hôtel du boulevard d'Avroy avec tout son mobilier et les collections d'oeuvres d'art qu'il contient. Le legs devient effectif durant la dernière guerre, après le décès de la testatrice. En 1947, les maquettes et les plans en relief ont été installés à la Bibliothèque de l'Université.

Gustave RuhI laisse également à l'Université plus de 2000 photographies des monuments dont il construisait les maquettes, un millier de pièces de monnaies (dont des monnaies grecques) et plusieurs milliers de cartes postales.

Le projet initial était de transformer l'hôtel du boulevard d'Avroy en musée. Devant les difficultés pratiques d'une telle opération, il fut finalement décidé de construire à l'emplacement de la demeure de Gustave RuhI-Hauzeur un home pour étudiants. Le Home RuhI fut inauguré en 1958.

Jean Housen




Exposition semi-permanente, accessible du 29 janvier au 13 mars 2010, du 19 juillet au 18 septembre 2010 et du 15 novembre au 22 décembre 2010.

Du lundi au vendredi, de 9h à 12h30 et de 14h à 17h ; le samedi, de 10h à 13h.

Entrée libre

Vernissage le jeudi 28 janvier 2010 à 18h.

Possibilité de visites guidées, organisées par l’asbl Art&Fact
Renseignements et réservations :
+32 (0) 43 66 56 04

Contact presse : Anne-Marie ANDRE
am.andre@ulg.ac.be

+32 (0) 43 66 55 69

Visuels disponibles sur demande





Exposition à la Galerie Wittert (2010)
Photographies du Fonds Gustave Ruhl (1856-1929)

Originaire de Verviers, descendant d’une importante famille rhénane, Gustave Ruhl (1856-1929) poursuit des études de droit à l’Université de Liège. Sous le charme de la cité ardente, il s‘y installe et ouvre un cabinet d’avocat. Si le droit est sa profession, l’archéologie et l’histoire sont ses passions. C’est ainsi qu’après avoir été membre de l’Institut archéologique liégeois pendant de nombreuses années, il en devient président. Il figure également parmi les fondateurs de la Société verviétoise d’Archéologie et d’Histoire. Plusieurs de ses publications (sur la cathédrale Saint-Lambert notamment) attestent de son intérêt pour l’archéologie.

Dans cette même optique, Ruhl se lance également dans la construction de maquettes qui restituent monuments et sites entiers dans leur état passé. Une trentaine de plans en relief (monuments et/ou quartiers de Liège, Verviers, Namur, Cologne …) est à mettre à son actif.

En 1930, sa veuve lègue à l’Etat belge, au profit de l’Université de Liège, parmi bien d’autres choses, une collection de plus de deux mille photographies et négatifs. C’est ce fonds d’archives photographiques qui est mis à l’honneur dans le cadre de cette 7ème Biennale de la Photographie.

Ces photographies réalisées en partie par Gustave Ruhl lui-même, en partie par d’autres photographes, n’ont pour la plupart jamais été exposées. Illustrations de Liège, de sa région ou d’autres coins de Belgique ou d’Europe, ces images, à caractère essentiellement documentaire, constituent un témoignage précieux de notre passé.


 

 

 

Université de Liège - Service des Collections artistiques - E-mail : wittert@ulg.ac.be

Page créée le 21 septembre 1999 - modifiée le 25 janvier 2010