DOSSIERS WITTERT
Liens

Copyright
statistiques

Université de Liège (Belgique) - Collections artistiques - Florilège

Andrea MANTEGNA (Isola di Carturo, 1431 - Mantoue, 1506)

1431 : naissance d'Andrea Mantegna à Isola di Carturo, près de Vicence
1435 environ : adopté par le peintre Francesco Squarcione, qui assure sa formation
1453 : épouse Nicolasia Bellini, fille de Jacopo Bellini, soeur de Gentile et Giovanni Bellini
1460 : s'installe à Mantoue, où il travaille pour la cour de Gonzague
1468 : décès de son père adoptif Francesco Squarcione
1488-1490 : travaille pour le pape Innocent VIII à Rome
1506 : le 13 septembre, décès d'Andrea Mantegna à Mantoue


Andrea Mantegna a été formé par

SQUARCIONE Francesco (c.1395-1468)  


Hercule et Antée, par Andrea Mantegna



Burin
29,5 x 21 cm
Inventaire n° 24765

Index des personnages mythologiques
Silène porté par les faunes et les satyres, par Andrea Mantegna


Burin
31 x 44 cm
Inventaire n° 13016

Au centre de la composition figure Silène, fils de Pan et d’une nymphe, génie des sources et des cours d’eau. Alors qu’il possède le don de la sagesse et de la prophétie, la tradition populaire veut qu’on le représente sous l’aspect d’un gros vieillard ivre. Il est également le père nourricier de Dionysos, dieu du vin. Il est représenté ici, porté par deux faunes et un satyre, devant une vigne. Le satyre pose sur la tête de Silène une couronne de feuilles et de fruits. A l’extrême gauche de la gravure, un jeune homme s’efforce de prendre sur son dos une femme au corps opulent pour l’amener sur la rive. Entre ce groupe et celui de Silène, se trouve un homme qui porte un autre sur le dos. A droite de Silène, un jeune homme aux cheveux bouclés joue de la double flûte et juste à côté de celui-ci, un autre joue de la flûte de Pan.

Les corps aux muscles très développés sont caractéristiques du style de Mantegna. L’artiste parvient même à donner un aspect ferme et sculptural au corps de Silène. Les personnages prennent place dans un paysage sombre qui se limite à quelques éléments  végétaux, ce traitement rappelle les bas-reliefs des sarcophages antiques.

Les contours sont durs et renforcés du côté de l’ombre. Le modelé est obtenu par un simple jeu de tailles obliques rigides. Les parallèles prennent la forme de zigzags, lorsque la main de l’artiste ne quitte pas le cuivre. Mantegna utilise son burin comme une plume, cette technique n’est pas sans rappeler celle de Pollaiuolo (1432/1433-1498) duquel il s’inspire.

Mantegna a également gravé La bacchanale au pressoir, selon Tietze-Conrat ; les deux scènes devaient être mises côte à côte et auraient été prévues pour une décoration murale.

Albrecht Dürer, impressionné par l’art de Mantegna et déçu de n’avoir pu le rencontrer, copiera en dessin plusieurs de ses œuvres, dont celle-ci.

Sarah GAILLART, 1ère licence en histoire de l’art et archéologie, syllabus, cours d’histoire de la gravure, Université de Liège, année académique 2005-2006.


Lutte de deux Tritons et de Néréides, par Andrea Mantegna


Burin
31 x 41 cm
Inventaire n° 13017


Andrea Mantegna : bibliographie

BARTSCH, Adam, Le peintre graveur, t. XIII, Vienne, 1811, p. 222-243.
LE BLANC, Ch., Manuel de l’amateur d’estampes, t. II, Paris, 1854, p. 596-597.
THIEME, Ulrich, BECKER, Felix, Allgemeines Lexikon von der bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart, t. XXIV, Leipzig, 1908, p. 38-43.
HIND, Arthur Mayger, Catalogue of Early Italian Engravings Preserved in the Department of Prints and Drawings in the British Museum, Londres, 1910, p. 329-357.
BORENIUS, Tancred, The Masters of Engraving and Etching. Four early Italian Engravers, Antonio del Pollaiuolo / Andrea Mantegna / Jacopo de’Barbari / Giulio Campagnola, Londres et Boston, 1923, p. 13-54.
TIETZE-CONRAT, E., Mantegna. Complete Edition Paintings, Drawings, Engravings, Londres, Phaidon, 1955.
POIRIER, Pierre, Esthétique de la gravure italienne, Académie royale de Belgique, classe des Beaux-Arts, mémoires, t. XI, Bruxelles, 1964, p.11-21.
BENEZIT E., Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Paris, Librairie Gründ, 1976.
STRIEDER, Peter, Dürer, Anvers, Fonds Mercator, 1982.
LANDAU David et PARSHALL Peter, The Renaissance Print. 1470-1550, New Haven/London, Yale University Press, 1994. 
DE NICOLO SALMAZO, Alberta, Mantegna, Paris, Gallimard / Electa, 1997.
Reflets d’Italie, catalogue d’exposition, Liège, Collections artistiques de l’Université, 2006, notice 26.


Andrea Mantegna : sur Internet

Andrea Mantegna on the Internet (USA, Artcyclopedia)
MANTEGNA, Andrea (The Web Gallery of Art)
Andrea Mantegna (The Artchive)
Andrea Mantegna (Catholic Encyclopedia)
Mantegna, Andrea (arnet.com, The Grove Dictionary of Art)


Université de Liège - Service des Collections artistiques - E-mail : wittert@ulg.ac.be

Page créée le 30 avril 2001 - modifiée le 9 septembre 2007


Chaque mois, un site à découvrir