Vers la modernité. Le XIXe siècle au Pays de Liège - Thématique - Album d'illustrations



Présentation générale de l'exposition

Catalogue


Scénographie
Liste des prêteurs


Comité d'Honneur
Comité de Patronage
Organisation
Comités d'organisation et comité scientifique

Partenaires

Remerciements


Présentation de l'exposition


Le XIXe siècle a accompli des révolutions politiques, sociales, scientifiques, techniques et artistiques dont l'impact sur notre existence reste et restera déterminante.

L'exposition Vers la Modernité. Le XIXe siècle au Pays de Liège, organisée à Liège du 5 octobre 2001 au 20 janvier 2002, sur trois niveaux du Musée de l'Art wallon, présentera cet héritage sous ses expressions les plus variées : peinture et sculpture, sciences et techniques, architecture et urbanisme, littérature et musique, photographie et vie quotidienne... Reconstitution de décors intérieurs et de sites urbains, évocation d'ambiances sonores et animations diverses seront au service d'une scénographie à la fois vivante et didactique.

Bien que largement inédit, le patrimoine liégeois, tant privé que public, permet d'illustrer à lui seul tous les aspects d'une inventivité stimulée par l'idée de progrès. De prestigieuses collections étrangères, telles la Tate Gallery de Londres ou le Musée du Louvre, ont été sollicitées pour mettre en évidence la richesse et le dynamisme des échanges intellectuels entre les grandes villes européennes, à travers l'exemple liégeois.

Favorisée par un essor économique hors du commun, la Cité ardente accueille et inspire alors autant de savants, d'écrivains et d'artistes étrangers en vue qu'elle n'en exporte, Grétry, Robertson, César Franck, Lekeu, Mockel, Serrurier-Bovy, Zénobe Gramme croisant en chemin Ingres, Delacroix, Turner, Burne-Jones, Puvis de Chavannes, Hugo, Alexandre Dumas, Sainte-Beuve, Liszt, Cockerill, pour ne citer que quelques-uns des "phares" qui baliseront l'exposition. De multiples activités culturelles seront proposées en parallèle : concerts, opéras, spectacles de théâtre, de cabaret et de "fantasmagorie", expositions spécialisées, conférences, visites guidées figurent déjà au programme.

Les idées directrices

L'histoire culturelle liégeoise a fait l'objet d'une série d'expositions prestigieuses qui ont rendu compte, de manière quasi exhaustive, de ses grandes étapes, du Moyen Âge à la fin du XVIIIe siècle : Rhin-Meuse. Art et civilisation (1972), Liège et Bourgogne (1968), Lambert Lombard et son temps (1966), Le siècle de Louis XIV au Pays de Liège (1975) et Le siècle des Lumières dans la Principauté de Liège (1980). La présente initiative vise à continuer cette entreprise par une exposition centrée sur le XIXe siècle, période faste qui est marquée par des révolutions majeures, à la fois sur les plans politique, social, scientifique, technique et artistique.

Conçue et coordonnée par une équipe pluridisciplinaire de chercheurs de l'Université de Liège, avec l'aide de la Ville de Liège et de l'asbl Les Musées de Liège, cette manifestation représentera une avancée décisive pour la connaissance et la promotion d'un riche et vaste patrimoine encore en friche. Elle sera l'occasion de faire découvrir au public des uvres souvent peu accessibles, soit provenant de collections privées, soit appartenant à de grandes institutions, tant belges qu'étrangères. Des réalisations exceptionnelles constitueront des phares au sein de cette exposition, comme les uvres de Delacroix, Turner et Ingres consacrées à notre région, les premiers spectacles de fantasmagorie de Robertson, la dynamo de Gramme, des ensembles décoratifs de Serrurier-Bovy.

Un panel d'activités culturelles sera organisé en parallèle de l'exposition: concerts, opéras, représentations théâtrales, expositions spécialisées, conférences et visites guidées de sites régionaux sont d'ores et déjà au programme. Enfin, le catalogue ne se limitera pas à un ensemble de notices, il aura au contraire l'ambition d'être un ouvrage de référence sur le sujet, opérant la synthèse des avancées du XIXe siècle en province de Liège.

Les principales caractéristiques

L'exposition est axée autour du concept de modernité, dont l'apparition progressive sera mise en évidence, et est divisée en trois sections qui correspondent à des périodes chronologiques : avant la Belgique (les périodes française et hollandaise), le règne de Léopold Ier et le règne de Léopold II.

L'objectif principal est d'illustrer les (r)évolutions que vit le Pays de Liège au XIXe siècle et leur caractère indissociable. Ainsi sera soulignée l'interaction qui existe entre la culture et les progrès scientifiques et technologiques. La manière dont ces derniers affectent la vie quotidienne de tout un chacun, que ce soit par la mécanisation de la production, l'essor du transport ferroviaire ou encore le développement des banques sous-tend l'ensemble de la présentation.

Les relations, nombreuses et variées, qu'entretenait le Pays de Liège avec l'étranger seront mises en évidence, que ce soit sur le plan économique (les constructions de Cockerill dans le domaine ferroviaire, les exportations mondiales de zinc de la Vieille Montagne, le travail et le commerce de la laine à Verviers, les nombreux magasins du Val-Saint-Lambert·) ou artistique (les "expatriés" comme Grétry, Franck, Rutxhiel, Robertson· ou, a contrario, les étrangers venus s'installer en terre liégeoise, tels Hennequin ou Sainte-Beuve).

Cette manifestation a un caractère "grand public". Son organisation thématique, qui permet de tisser des liens entre les différentes disciplines (arts plastiques, architecture, photographie, arts audiovisuels, musique, littérature, littérature dialectale, sciences fondamentales et techniques), est soulignée par la scénographie. Le visiteur peut ainsi parcourir librement des cellules, de dimensions variées, qui focalisent son attention sur des sujets particuliers. Des reconstitutions et animations (projections, musique· ) rendent le tout vivant.

Université de Liège - Culture - exposition Vers la modernité - Liège (5 octobre 2001 - 20 janvier 2002)
2003 - mise à jour : 23 février 2007 - Collections artistiques - e-mail : wittert@ulg.ac.be