Vers la modernité. Le XIXe siècle au Pays de Liège - Thématique - Album d'illustrations

Histoire - Vie quotidienne - Sciences et techniques
Architecture et urbanisme - Affiches - Peinture, gravure et dessin - Sculpture - Photographie - Musique
Mobilier - Verrerie - Orfèvrerie


Liège - vers 1900
Broc à eau décoré d'une tête de hiercheuse et d'une tête de mineur, entourés de la devise SUFFRAGE UNIVERSEL


Faïence vernissée polychrome avec motifs représentant une tête de hiercheuse (côté droit) et une tête de mineur (côté gauche) entourés de la devise "suffrage universel"
60 x 22 x 16 cm
Seraing, Institut d'histoire ouvrière, économique et sociale



© Seraing - Institut d'Histoire ouvrière, économique et sociale


L'échec de la révolte de 1886 confirme la direction du Parti ouvrier dans sa stratégie de conquête électorale du pouvoir. Théophile Blanvalet (1855-1894), issu de la bourgeoise libérale progressiste, est le principal représentant liégeois de cette tendance. Il affiche une grande défiance vis-à-vis de la grève générale qu'il considère trop peu contrôlable et qu'il n'envisage qu'en tant qu'arme ultime. Le 9 novembre 1890, 2400 personnes défilent à Liège, comme à travers tout le pays, en faveur du suffrage universel. La propagande socialiste sur cette question monte sans cesse en puissance. Ainsi ce vase à eau d'usage quotidien (peut-être sorti des faïenceries de Fernand Defuisseaux, frère cadet d'Alfred, à Baudour) rappelle constamment aux ouvriers le but à atteindre.

Lors de son congrès des 2 et 3 avril 1893, le Parti Ouvrier Belge (POB) réaffirme sa revendication du suffrage universel pur et simple à 21 ans pour les deux sexes. Le 11 avril 1894, suite au rejet du suffrage universel par la Chambre des députés, le Conseil général du POB décrète la grève générale. La veille déjà, les mineurs borains étaient partis spontanément en grève. La mobilisation connaît un grand succès. Quand la Chambre vote le 18 avril l'abolition du suffrage censitaire au profit du suffrage plural, suite à des tractations entre Libéraux et Socialistes, onze travailleurs sont tombés sous les balles de la gendarmerie.

Michel Hannotte



© Seraing - Institut d'Histoire ouvrière, économique et sociale

Université de Liège - Culture - exposition Vers la modernité - Liège (5 octobre 2001 - 20 janvier 2002)
2003 - mise à jour : 23 février 2007 - Collections artistiques - e-mail : wittert@ulg.ac.be