Vers la modernité. Le XIXe siècle au Pays de Liège - Thématique - Album d'illustrations

Histoire - Vie quotidienne - Sciences et techniques
Architecture et urbanisme - Affiches - Peinture, gravure et dessin - Sculpture - Photographie - Musique
Mobilier - Verrerie - Orfèvrerie


Le bateau à vapeur "Michel Orban" sur la Meuse, vers 1852


Photographie en noir et blanc, 14,7 x 22 cm
Centre d'Histoire des Sciences et des Techniques de l'Université de Liège



© Université de Liège, Centre d'Histoire des Sciences et des Techniques


En 1820, John Cockerill expérimente à Seraing un prototype de bateau à vapeur. Peu convaincante, cette tentative inaugure cependant l'usage de la nouvelle énergie pour la navigation sur la Meuse.

Le "Michel Orban" est le premier navire à vapeur assurant une ligne régulière entre Liège et Seraing. Il est lancé en 1842, à l'initiative de la maison Orban de Grivegnée, constructeur de bateaux en fer. De l'été 1844 au printemps 1845, il dessert une ligne de navigation dans la mer Baltique. Ce bateau demeure en service jusqu'en 1886 au moins. Long d'une quarantaine de mètres, le "Michel Orban" est entraîné par deux roues à aubes mues par un moteur à vapeur fabriqué par un petit atelier de mécanique verviétois.

La Société liégeoise de Navigation à Vapeur, fondée en 1870, entreprend d'exploiter les lignes de Liège à Maastricht et de Liège à Dinant. En fait, il s'agit de l'ancienne Maison Orban rebaptisée. La flotte se compose du "Michel Orban", du "Henri Orban" et de quatre "Meuse". En 1877, la société commande le "Meuse 5".

Avec l'inauguration de la ligne de chemin de fer de Liège à Seraing en 1882, la concurrence entre les deux moyens de transport, commencée vers 1850, s'exacerbe. À partir de 1885, une véritable guerre économique commence entre les trams à vapeur et les bateaux. Les compagnies de navigation cassent les prix, mais les ouvriers de Liège travaillant à Seraing finissent par opter pour le train, notablement plus rapide. La navigation à vapeur disparaît avec la première guerre mondiale.

Philippe Tomsin

Université de Liège - Culture - exposition Vers la modernité - Liège (5 octobre 2001 - 20 janvier 2002)
2003 - mise à jour : 23 février 2007 - Collections artistiques - e-mail : wittert@ulg.ac.be