Vers la modernité. Le XIXe siècle au Pays de Liège - Thématique - Album d'illustrations

Histoire - Vie quotidienne - Sciences et techniques
Architecture et urbanisme - Affiches - Peinture, gravure et dessin - Sculpture - Photographie - Musique
Mobilier - Verrerie - Orfèvrerie


Portrait de Frans Liszt, par Léon Noël (vers 1841-1846)


Gravure encadrée, 57 x 48 cm
Dédicace de Liszt à Étienne Soubre
Liège, Bibliothèque du Conservatoire Royal de Musique, inv. 33706




Liège, © Bibliothèque du Conservatoire royal de Musique

Compositeur talentueux mais avant tout pianiste virtuose incomparable, Franz Liszt parcourt l'Europe entière afin de se produire en concert. Visitant les villes de Bruxelles, Gand, Anvers, il joue à Liège durant les années 1841, 1842 et 1846. Son premier concert en la Cité Ardente se déroule le 13 février 1841 en la salle de la Société d'Émulation. Invité prestigieux, le pianiste interprète une œuvre concertante, une fantaisie sur un air d'opéra, des mélodies de Schubert ainsi que ses fameux Galop fantastique et chromatique et la Marche hongroise. Médusant son auditoire, le musicien est remis à l'honneur le 19 février, dans la salle de spectacle du Théâtre, lieu pouvant alors accueillir un peu plus de mille auditeurs. S'illustrant à nouveau dans des morceaux de grande virtuosité, Liszt exécute avec brio l'Hexameron: grandes variations de bravoure sur la marche des "Puritains" de Bellini. En automne, il revient accompagné de la cantatrice anglaise, Miss Kemble, et donnent ensemble un concert le 11 octobre dans la grande salle de la Société du Casino. Séduisant toujours autant son public, le musicien promet alors de participer au Festival Grétry qui doit accompagner l'érection de la statue du maître liégeois durant les fêtes des 17 au 20 juillet 1842. Tenant sa promesse et bien que les autorités de la Ville l'ait oublié jusqu'au dernier moment, il donne à nouveau un concert dans lequel il sollicite cette fois le concours de son ami, le violoniste Lambert Massart. Chaleureusement applaudi, le virtuose revient une dernière fois à Liège afin d'y donner un concert de charité organisé par la Société musicale liégeoise le 28 janvier 1846.

Michèle Isaac

Université de Liège - Culture - exposition Vers la modernité - Liège (5 octobre 2001 - 20 janvier 2002)
2003 - mise à jour : 23 février 2007 - Collections artistiques - e-mail : wittert@ulg.ac.be