Vers la modernité. Le XIXe siècle au Pays de Liège - Thématique - Album d'illustrations

Histoire - Vie quotidienne - Sciences et techniques
Architecture et urbanisme - Affiches - Peinture, gravure et dessin - Sculpture - Photographie - Musique
Mobilier - Verrerie - Orfèvrerie


Charles RÉMONT
Le Pont d'Avroy vers 1826 (1878)


Plume et lavis, 15,7 x 26 cm
Daté et signé en bas à g. : 1878 Chs Rémont d'après Renardy.
Date au crayon au dos : 1826
Liège, Collections artistiques de l'Université



© Collections artistiques de l'Université de Liège


Ce dessin, réalisé par Charles Rémont (1835-1898) d'après un original de F. G. Renardy, montre le pont d'Avroy et le quai de la Sauvenière. À l'origine, le pont d'Avroy comportait trois arches. À la suite de la création du quai (1809-1812) et donc du comblement d'une partie du canal, il est ramené à une seule arche. À l'extrême gauche de l'image se distingue l'entrée de la rue Sur la Fontaine et, à l'angle du quai, le corps de garde, détruit vers 1868. À droite se dresse la première maison de la rue Pont d'Avroy, avec à côté le grand bâtiment d'une brasserie, donnant rue Tête de Bœuf, démolie en 1879 pour être remplacée par l'Hôtel des Boulevards. Si le canal de la Sauvenière est agrémenté d'un mur de chaque côté, il n'en est pas de même du canal d'Avroy.

Une porte monumentale, construite vers 1545-1549 et que le peuple dénommait Château de Chérichou, barrait l'entrée de la rue. Elle servit de prison jusqu'en 1761. En 1812, Duckers fils est chargé de la démolir. Le canal d'Avroy est comblé en 1835, celui de la Sauvenière en 1844.

Le dessin a été mis en gravure par Béthune en 1888.

Vanessa Krins

Université de Liège - Culture - exposition Vers la modernité - Liège (5 octobre 2001 - 20 janvier 2002)
2003 - mise à jour : 24 février 2007 - Collections artistiques - e-mail : wittert@ulg.ac.be