Vers la modernité. Le XIXe siècle au Pays de Liège - Thématique - Album d'illustrations

Histoire - Vie quotidienne - Sciences et techniques
Architecture et urbanisme - Affiches - Peinture, gravure et dessin - Sculpture - Photographie - Musique
Mobilier - Verrerie - Orfèvrerie


Nicolas-Henri de FASSIN
Le milieu du Jour (1797)


Huile sur toile, 106 x 140 cm
Monogramme en bas à droite : H.F.
Liège, Musée de l'Art wallon



Huile sur toile, Liège © Musée de l'Art wallon


Cette oeuvre appartient à une suite de quatre tableaux peints par le chevalier Fassin pour son ami Henkart : ils illustrent l'influence des paysagistes français et hollandais œuvrant à Rome du XVIIe siècle sur son style. En effet, venu tard à la peinture, il fut marqué définitivement par le modèle de Wouwerman, Claes Berchem, ou Claude Lorrain. Il agrémenta dès lors ses paysages de pastorales, d'éléments étudiés dans la nature mais ordonnancés en une structure classique : un arbre, ou éventuellement une ruine, cale la composition qui se déploie dans un arrière plan aux reliefs baignés d'une douce lumière. Des bergers et leurs troupeaux peuplent cet univers de quiétude aux couleurs vives et lumineuses. Cette peinture aimable lui valut la reconnaissance de l'élégante société de Spa, ou de ses amis, Tronchin à Genève, Henkart et Defrance à Liège avec lesquels il constitue même une collection commune d'œuvres d'art.

Bruno Quantin

Université de Liège - Culture - exposition Vers la modernité - Liège (5 octobre 2001 - 20 janvier 2002)
2003 - mise à jour : 23 février 2007 - Collections artistiques - e-mail : wittert@ulg.ac.be