Vers la modernité. Le XIXe siècle au Pays de Liège - Thématique - Album d'illustrations

Histoire - Vie quotidienne - Sciences et techniques
Architecture et urbanisme - Affiches - Peinture, gravure et dessin - Sculpture - Photographie - Musique
Mobilier - Verrerie - Orfèvrerie


Liège - 1894
Lambert Morin
Le triomphe du Travail. Souvenir de la fête du 1er mai 1894 organisée par le syndicat des mécaniciens


Photographie originale, tirage sépia
15,2 x 19,2 cm
Signature imprimée sur le carton de support, en bas à gauche : Lambert Morin, photographe, 98 rue des Bayards à Liège
Seraing, Institut d'Histoire ouvrière, économique et sociale



© Seraing - Institut d'Histoire ouvrière, économique et sociale


Cette photographie témoigne de la rapide pénétration de l'idée du 1er mai dans le mouvement ouvrier liégeois, syndical en particulier. C'est le congrès ouvrier socialiste réuni à Paris en juillet 1889 qui décide d'organiser dès l'année suivante une grande manifestation "de manière que dans tous les pays et dans toutes les villes à la fois [...] les travailleurs mettent les pouvoirs publics en demeure de réduire légalement la journée de travail". Dans ce quartier Nord de Liège où se concentrent entreprises de mécanique, d'armurerie et charbonnages, c'est encore le "Peuple des ateliers" qui se donne en représentation comme une allégorie vivante, en portant ostensiblement les outils qui caractérisent ses métiers.

La centralisation syndicale ne viendra que plus tard. Même si le syndicat des mécaniciens s'est mis sous le patronage du POB, on remarque l'absence de la revendication du Suffrage universel aux côtés de celle des "3x8" (voir les 888 sur les bonnets), c'est-à-dire 8 h de travail, 8 h de repos et 8 h de loisirs.

Michel Hannotte

Université de Liège - Culture - exposition Vers la modernité - Liège (5 octobre 2001 - 20 janvier 2002)
2003 - mise à jour : 23 février 2007 - Collections artistiques - e-mail : wittert@ulg.ac.be